Séléctionnez une extrait de nouvelle pour avoir un avant-goût du recueil Symbiose et autres nouvelles :

Extrait de Symbiose

« Bienvenue sur le Réseau ! Que souhaitez-vous faire, visiteur ? »

Assis devant son moniteur, Pier Hemaris contemplait ce message qui l'accueillait à chacune de ses incursions sur le Réseau, immense réservoir de connaissances contrôlé par Pallas. Il ne daigna pas répondre à cette invitation, car cette fois, ce serait différent : il ne venait pas en simple visiteur et ne se contenterait pas de simples demandes.

Il se trouvait dans une pièce relativement petite, en fait un cube de deux mètres et demi d'arête dépourvu de toute fenêtre, ce qui inspirait parfois à Hemaris un léger sentiment de claustrophobie. L'absence de la lumière du jour accentuait encore cette impression, la pièce étant baignée par la seule lumière blanche qui émanait des néons accrochés au plafond. La paroi métallique était couverte de schémas techniques et seule l'absence de ceux-ci au centre du pan de mur auquel il tournait le dos trahissait la présence d'une porte. Un oeil distrait ne l'aurait sûrement pas remarquée sans cet indice, tant les joints étaient étroits, comme si elle faisait partie de la paroi.

Le cube possédait pour seul mobilier une chaise ergonomique et un bureau noir sans âge sur lequel trônait un terminal informatique dernier cri. Une multitude de câbles partaient de celui-ci pour se rejoindre en un unique tube blindé et disparaître par une discrète ouverture pratiquée à la base du mur.

Après avoir fait craquer les articulations de ses doigts, Hemaris posa ses mains sur son clavier, prit une inspiration, conscient qu'il risquait gros s'il était pris, même s'il ignorait quelles seraient exactement les sanctions prises à son égard. Mais de toute façon, peu lui importait : il avait connu le monde avant l'avènement de Pallas, et ce monde lui manquait. Ce sentiment allait bien plus loin que la simple nostalgie que certains ressentaient et grandissait à chaque nouvelle découverte qui lui révélait l'ampleur des limites imposées à l'humanité.